Découvertes, revirements et prédictions…

Il y a un peu plus d’un an, je découvrais les Préprocesseurs CSS.

Il y a un an, presque jour pour jour, j’ai confié que je ne trouvais pas vraiment d’intérêt aux Préprocesseurs CSS.

Quelques mois plus tard, j’en tombais amoureux et j’avouais que je commençais à avoir du mal à m’en passer (notamment pour les variables et quelques fonctionnalités pratiques)… KNACSS est à présent principalement construit à partir de LESS, et j’en ai même préfacé un livre.

Aujourd’hui, je trouve les Préprocesseurs toujours très pratiques, mais je rechigne de plus en plus aux nécessaires opérations intermédiaires (nommer ses fichiers en .less ou .scss, les compiler… avec des effets différents selon le type de compileur, etc.). Bref, ce n’est plus l’amour fou.

Nous sommes le 28 mars 2014 et mon intime sentiment est que… dans 6 mois au maximum, je n’utiliserai plus de Préprocesseurs.

Voilà, c’est dit.

EDIT : j’ouvre le “débat” en posant une question simple : à quoi vous sert exactement un Préprocesseur dans votre workflow ? (je parle bien de _pré_processeur, pas des task runners tels que Grunt ni de postprocesseurs)