Wintersmith is coming

Cet article est le premier que je rédige à l’aide de ma nouvelle plateforme de blog. Après avoir testé pas mal de plateformes différentes, ma préférence s’est portée sur un générateur de sites statiques, Wintersmith.

Mes expériences avec WordPress, Tumblr, Ghost, Techy ou d’autres, m’ont forgé et appris ce que je ne souhaitais pas subir au sein de mon blog :

  • me compliquer la vie
  • un outil usine à gaz et lent
  • un outil figé, difficile à modifier
  • des articles qui peuvent se perdre dans les limbes du cloud n’importe quand
  • devoir patcher toutes les 5min pour des failles ou des mises à jour

Wintersmith rassemble aujourd’hui ce que je souhaite :

  • bidouiller, explorer et tester de nouvelles choses, c’est comme ça que je me forme
  • un système très simple, rapide, basé sur markdown parce que je ne peux plus m’en passer
  • être totalement maître de mes contenus, bref les auto-héberger

Ce nouveau blog est donc composé de pages statiques, rédigées en Markdown, et compilées avant d’être mises en ligne sur le serveur.

Pour le moment, j’ai simplement conservé l’apparence et les styles par défaut de Wintersmith, avec quelques légères retouches.

L’intégration de Disqus, la plateforme de commenaire s’est faite sans douleurs, et j’ai prévu de publier automatiquement sur les réseaux sociaux grâce à IFTTT.

Le seul inconvénient (de taille) est aujourd’hui que le déploiement sur le serveur est loin d’être automatisé, je passe actuellement par du classique FTP. Du coup, pour espérer pouvoir poster un billet en 5min via mon smartphone, c’est rapé.

Je cherche donc des solutions simples pour mettre à jour le site automatiquement dès qu’un nouvel article est posté… et on dirait que ce n’est pas gagné.

J’ai tout de même trouvé une piste que je vais explorer : passer par un outil qui s’appelle Wercker. À suivre.

Quelques ressources

winter

Une réflexion au sujet de « Wintersmith is coming »

Les commentaires sont fermés.