Le concessionnaire

Vous connaissez l’histoire du concessionnaire automobile qui fait du Web ? Je vais vous la raconter.

En tant que freelance ou patron d’une petite agence web, vous vous êtes forcément déjà mis dans la peau d’un concessionnaire automobile au moins une fois dans votre vie. En tout cas, dans mon agence, c’est devenu une habitude.

Voici comment cela débute en général, par surprise dans votre boîte mail :

Bonjour, je veux un site web !

Ça c’est la version raccourcie. En général, elle est accompagnée des précisions suivantes :

Vous pouvez me faire un devis ? (mais ne vous dis pas mon budget, hihi)

À la question du cahier des charges, des délais et du budget, vous vous heurtez à un :

Non mais vous me faites perdre du temps, faites-moi juste un devis rapidement pour comparer.

Et là, peut-être sans même le savoir, vous enfilez instantanément votre panoplie de super-concessionnaire auto.

Vous traduisez inconsciemment cette requête en :

Bonjour, je veux une voiture, faites-moi un devis.

La situation vous paraît inconcevable, n’est-ce pas ?

Comment peut-on vous demander d’estimer le prix d’une automobile sans vous donner des détails tels que :

  • une voiture neuve ou d’occasion ?
  • une voiture de sport, familiale, un tracteur, avec une remorque ?
  • à essence, diesel, électrique, hybride ?
  • voiture connectée, GPS intégré ?
  • petite, grande, 3 portes, 5 portes ?
  • qui s’occupe des pleins d’essence, de la maintenance, des réparations ?
  • révision, contrôle technique OK ?
  • une idée de budget ?

Dans votre tête, vous raisonnez en Web, alors les termes « contrôle technique » sont bien entendu associés à des notions telles que « validation W3C » et « Opquast ». « Voiture connectée » veut dire « réseaux sociaux », et « GPS » signifie « Google maps ou équivalent ». Etc.

Mais votre interlocuteur ne comprend pas. Tout ce qu’il veut est un devis comparatif dans la journée.

… Alors vous lui proposez une Lada d’occasion.

19 réflexions au sujet de « Le concessionnaire »

  1. C’est exactement ça ! je prends d’ailleurs souvent l’analogie de la voiture pour expliquer aux clients des notions un peu abstraite : l’assurance pour la maintenance sécurité (pas obligatoire mais en cas de soucis, ça fait mal), les sacs de ciments (plugins et autres fonctionnalités) dans le coffre pour faire comprendre que ça va peser sur les performances du moteur ou sur le coût du modèle, etc…

  2. « La situation vous paraît inconcevable, n’est-ce pas ? »
    Absolument pas. Votre client ne s’y connais pas et il faut donc savoir adapter le langage.

    Un exemple chez le concessionnaire (presque moi):
    « une voiture neuve ou d’occasion ? »
    => ben une neuve, non?
    « une voiture de sport, familiale, un tracteur, avec une remorque ? »
    => C’est quoi la différence? Il me faut une voiture pour aller au travail et faire des courses.
    « à essence, diesel, électrique, hybride ? »
    => c’est quoi ces trucs? Je veux une voiture qui roule.
    « voiture connectée, GPS intégré ? »
    => C’est quoi un GPS? Guidage Par le Seigneur? Je sors pas d’un couvent et j’ai d’autre chose à faire que de savoir quelle est la déco intérieure.
    « petite, grande, 3 portes, 5 portes ? »
    => Ben, c’est pas 2 ou 4 portes les voitures? Ah, le coffre compte comme une porte aussi? Vous pouvez pas faire plus compliqué?
    « Qui s’occupe des pleins d’essence, de la maintenance, des réparations ? »
    => Ben, j’ai mon majordome pour ça. Quand j’achète une salle de bain, vous demandez aussi l’adresse du plombier?
    => révision, contrôle technique OK ?
    Je peux pas juste avoir une voiture qui roule?
    => une idée de budget ?
    Ma sœur avais dit qu’elle avais un budget de 300€ pour les réparations de sa voiture et on lui a demandé 299€. Si je vous donne mon budget, vous allez tenter d’en grapiller un max.

    Perso, si je reçois un mail de ce genre:
    « Vous pouvez me faire un devis ? (mais ne vous dis pas mon budget, hihi),[…] Non mais vous me faites perdre du temps, faites-moi juste un devis rapidement pour comparer.  »

    Ma réponse sera de ce genre:

    Votre devis:
    – Site « Entreprise Starter » clef en main incluant: développement, hébergement, maintenance/assurance: XXXXX€ a la commande + XXX€/mois
    Sont également disponible dans notre catalogue:
    – Site 1er prix: hébergement basique sans maintenance/assurance à monter vous-même: XXX€ a la commande + XXX€/mois
    – Site « Entreprise Pro » : hébergement professionnel pour un site rapide et performant, pour les spécialiste du web: XXXXX€ a la commande + XXX€/mois
    – Site « Entreprise iGold » : « It just works. » XXXXXX€/mois

    L’offre 1er prix montre qu’on peut aussi avoir des pris bas comme la concurrence mais que il faut pas s’étonner si c’est bof. On en profite pour montrer qu’on sais aussi faire du pro pour ceux qui sont a fond dedans et si le client est pété de thunes et qu’il veux un iTapis rouge avec l’offre iGold, ben on lui vends😀

    Le truc où il faut se méfier par contre, c’est du client qui risque de faire chier pour un rien et qui veut du miracle (mais pourquoi y’a des angles morts dans mon rétroviseur? Vous pouvez pas corriger ça?. La voiture, elle est tombée en panne, c’est pas normal, et pourquoi le plein il se fait pas tout seul? Vous auriez pas pu l’inclure dans votre offre 1er prix votre maintenance plutôt que de vendre des trucs qui marchent pas au bout de 5ans? Et pourquoi ça coute si cher vos trucs? Je fais mieux(mensonge) avec mes 5 stagiaires que je rémunère pas et mon logo que j’ai eu pour keu’d en organisant un concours sur Internet)

    C’est pareil quand quelqu’un qui ne s’y connais pas en informatique me demande des questions pour un ordinateur, ma réponse n’est pas:
    Ben je sais pas, vous voulez quoi? Intel ou AMD? Combien de RAM? Quel capacités en disque dur?
    ma réponse est :
    Vous comptez faire juste de la bureautique, du surf internet+emails? Vos enfants comptent l’utiliser? Vous comptez jouer à quoi comme jeux dessus? Vous avec quoi comme appareil photo/caméscope? C’est quoi votre travail?

      1. Je ne suis pas un chef de projet/commercial mais un dev-web ayant acquis ces compétences sur des projets et en étant en contact directement avec des clients.:)

  3. Comme je dis toujours, le prix n’est pas une composante mais une résultante.
    Bonjour, je voudrais une Aston Veyron pour 10 000€. Oui monsieur mais pour enfant et en bois !!
    Surtout, que j’en vois à la pelle des gens se plaindre de leur site web car vendu par un oui oui commercial bien cherché parfois. Après il y a une réalité lié au budget client. Le bon sens laisse quand même supposer qu’il y a du travail et des compétences et que tout ça a un prix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s